echange de lien

Comme quoi le 13éme !

Ca y est!

Je repars en chute mais un moi est passé!

Vous comprenez pourquoi ce n'est pas simple de progresser! Je n'y vais pas assez souvent! Là par contre c'est une histoire de moyens financier, malgré ce que je peux dire, les finances c'est quand même le nerf de la guerre!

Bon je suis arrivé au para club pour quelque chose de précis!

Faire une sortie du tonnerre et une chute superbe!

J'ai cette idée en tête et l'estomac en vrac! Car à peine arrivé au carrefour qui me sépare du club, j'ai mal au ventre et je suis assailli de pensés plus négatives les unes que les autres!

"Et si tu ouvrais sur le dos? Et si ceci? et si cela?"

Oh lala! ça commence bien!

Vite je chasse tout ça de ma tête et rentre directement dans le hangar direction la salle des instructeurs pour dire bonjour déjà et puis récupérer un parachute et ma carte d'embarquement!

Qui, soit dit en passant je ne dépose pas de suite! 

J'ai besoin de faire quelques exercices pour me remettre dans le bain.Embarassé

Je me fait quelques sorties sur la maquette et ensuite je demande à JJ si je peux faire quelques exercices sur la planche avec le compteur!

Donc je m'enferme dans la salle de débreifing pour mes exercices de comptage dirons nous!

Bien cambrer je compte...1...2...3...4...10

Et je recompte...1...2...3...4...10

Encore une fois....Dix fois, je sais plus combien de fois j'ai compté pour être syncro. avec le compteur...C'est dire le stress et la peur que j'avais. D'être si consciencieux !

Je peux dire ça comme ça !

Ce treizième je veux le réussir absolument !

Je récupére un parachute une prima 260 fxc c'est une grande voile, on le sent bien !

Plus tard je prendrai des voiles plus petites avec un sac donc plus petit !  On est plus à l'aise.

Qu'avec cette grosse voile ! Le sac descend plus bas, il est plus lourd aussi et la voile école est moins maniable que les 230 que j'ai pu piloter! (voile école de débutant quand même)

Lorsque l'on a passé certaines étapes et que l'on est breveté on peut prendre des voiles beaucoup plus petite, mais qui veut dire plus petite veut dire plus dangereuse à piloter! On descend très vite avec.

Avec ces voiles, le risque doit être mesuré !

Ce n'est pas le but de mon histoire vu que je n'ai jamais piloté ce genre de voileEn pleurs

Je fini par voir l'instructeur pour le briefing!

Je mets ma carte et attends l'embarquement en faisant des allez retour aux toilettes!Bouche cousue

C'est bon les gars on y va!

Gloups!!!

Je m'équipe et monte dans l'avion qui décolle porte ouverte!

Une fois de plus je ferme les yeux pour me concentrer sur ma sortie, ma chute,  le temps 10 secondes, l'ouverture avec la poignée, l'atéro...Tout quoi!

L'avion arrive à 1500 mètre....Prend son couloir...Et décélère!

On me fait signe avant...Je m'assieds comme dans la maquette, mes mains sont ferment, les yeux sont fixe, le sourire est grave (enfin pas de sourire du tout)

L'avion baisse son régime, c'est l'heure!

Ok?

OKKKKKKKKKKKKKKKKKKK!

C'est parti, je me cambre "ne bouge pas! Ne bouge pas!" je me répète!

Je ne bouge pas... Tellement que je pars sur la tranche...Mais comme je ne bouge pas, ...Je suis raide comme un piquet...Mais tant que je ne serai pas à plat je ne bouge pas.......Je reviens, je vois l'horizon........Je fais la bascule et reste à plat......Puis je me stabilise... les bras et les jambes sont raides, mais positionnés!

Je compte...1...2...3...4.... je ne fait pas un geste superflue! J'ai passé le plus dur...5...6...7

Je regarde devant moi, j'ai bien vu le passage de cette fameuse bascule!

La sortie de l'avion on est pratiquement debout (voir photo du saut précédent) on ne part pas en arrière comme on le pense mais on suit le sens de l'avion en descendant et comme on est cambré, de station débout on passe à celle de couché "on bascule" vers l'avant et c'est à ce moment là que l'on bouge et que l'on risque de partir sur le dos (voir l'histoire de la feuille A4 plier en deux que je vous est expliqué dans les sauts précédents)

Donc je suis à plat, raide comme un piquet! ça fait rien, j'ai passé le cap, je suis resté à plat et c'est trés important pour moi! Pour le reste de mes aventures!

8...9...10

J'ouvre, je tire sur la poignée, mais j'ai du oublié de ramener ma main gauche de devant ma tête, pas trop grave puisque le parachute s'ouvre, donc pas d'incidence...Mais faut pas que je refasse cette erreur! Je peux trés bien avec ma main devant me faire mal, ou m'accrocher on sait jamais, à modifier!

Voila cette chute, même si elle n'est pas trés belle, elle est réussie et ça c'est vraiment fort, vraiment!

C'est la porte ouverte à la suite de mes sauts...Car j'ai fait pas mal de sauts tranquille depuis cette fameuse chute en ayant compris beaucoup de choses!

Je fait mes contrôles et je me pose en douceur!

Débriefing!

Chute un peut raide! Attention à ta main à l'ouverture est il écrit!

Ce fut une bonne journée, je suis rentré fier de moi et trés fatigué, mais j'y suis retourné deux semaines plus tard!

Comme quoi, quand on aime on ne compte pas.

A suivre...

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×