echange de lien

A force de ténacité

  Une semaine de passé,

ça passe vite mais j’ai la tête dans les étoiles depuis mon dernier saut.

 

C’était le 17éme. Aujourd’hui je pars pour mon 18éme et plus si affinité…

Il fait toujours aussi beau mais la température n’est pas au rendez-vous en ce moi de novembre, fin novembre plus exactement.

Je dois confirmer mon saut précédent, ainsi je pourrai passer en " or 15"... Une étape de plus.

J’arrive comme à mon habitude de bonne heure, je fais mon petit tour pour saluer les présents, café, pipi… ça c’est un rituelle !

Je passe dans la salle des parachutes avec cette fois-ci la possibilité de choisir.

Je trouve une voile plus petite et rapide que la dernière fois, je la récupère, c’est une prima FXC 260.

Voila je suis prêt, ma carte est glissée dans la boite, dés que l’avion sera sur le point de partir je serai dedans !

Je fais quand même un petit tour par la maquette pour bien me focaliser sur ma sortie…

On embarque !

Ook je m’équipe, combi…gants, parachute obligatoire…Lunettes et casque !

La vérif. est faite !

On embraque et vous l’aurez deviné, je monte en dernier pour pouvoir sortir en premier, vu qu’il n’y a pas d’école ce matin j’en profite, cette après midi s'ils sautent, je ne pourrai pas partir en premier…Dommage !  

L’avion décolle, il prend son altitude et la direction souhaité, le vent est nul, les nuages absent et l’aire est toujours aussi frait, ça motive.

De toute façon même s’il faisait -20° la haut, comme c’est déjà arrivé en plein moi de janvier !

On ne ressent pas le froid, enfin moi je ne l’’ai jamais ressenti, j’avais trop d’adrénaline qui coulé dans mes veines pour que je le ressente, au début du moins !

On est arrivé, j’ai fais mentalement ma procédure de secours, je me sens bien, le cœur bat plus vite, mais je n’ai pas autant l’estomac serré qu’avant.

Je m’assoie au bord de l’avion après ouverture de la porte, je sens l’aire entrer d’un coup dans mes poumons… que c’est bon comme sensation, le vide devant soit, cette sensation de liberté…Vite…Vite que je sorte !

OK ?

OKKKKKKKKKKKKKKKK…. C’est parti, je suis cambré, tout se passe bien, je garde la position…Nikel, je vois l’avion partir et l’instructeur me faire un signe du pouce…c’est OK…

Je cambre, je suis un peut raide mais tout va bien, je compte et j’ai un œil sur l’alti. En même temps…

C’est bon, quelle sensation extraordinaire, ce vent, cette vue…………………………

1..2..3..4..5..6..7..8..9..10.. J’ouvre...Mon ouverture est un peut brusque mais tout se passe comme il faut !

Le parachute est ouvert, je fais mon circuit et je me pose comme sur une fleure, vraiment… ce saut là était pour moi parfait !

Je file au hangar pour plier, et faire le débriefing !

Ok pas de problème.

L’ouverture...Enfin le geste était un peut brusque, mais autrement et à part ça c’est bon… Tu peux passer en " or 15 "

YES !!! Impec, le prochain je me fais une chute de 15 secondes, nickel, super, impec, bon je passe sur tout les termes que j’ai du employer à ce moment là, me connaissant comme je me connais.

Je n’ai pas pu ressauter le jour même…Mince, tanpis…

Je reviendrais la semaine prochaine !

Ce qui ne fut pas le cas, mais je ne pu revenir que trois semaines après et ce n’est jamais très simple de pouvoir progresser dans ces conditions.

A suivre…..

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×